Aller au contenu principal
X

Message d'erreur

Ishtar

fleurPeut-être un jour irez-vous vous perdre au cœur des dunes, quelque part dans le désert. Peut-être aurez-vous l’incroyable chance, alors que vos yeux fatigués se cacheront de la lumière intense, de distinguer une forme singulière, au milieu du sable. Vous vous approcherez, sans doute, et vous aurez la surprise de découvrir… une fleur.

Une fleur, oui. Solitaire et rebelle, poussant à même l’aridité, comme un défi lancé au monde.

Vous viendrez à elle, assurément. Vous la contemplerez, évidemment. Quelque chose dans cette fleur saura vous hypnotiser, vous faire perdre la notion du temps. Vous vous assoupirez, probablement, alors que le soleil glissera derrière les dunes.

Alors, vous rêverez, doucement. Et vous laisserez alors cette fleur du désert vous conter son histoire.
 

La légende, susurrée par le souffle du vent brûlant, raconte que le jardinier était tombé dans le sable, épuisé. Le jour s’éteignait sur le désert Akkadien, et une autre semaine de labeur était perdue. L’homme, à bout de forces, avait pourtant passé des mois à tenter de labourer, semer, arroser. En pure perte. Le soleil était trop dur, le vent était trop sec. Rien ne pousserait jamais ici.

Faire de cette terre un jardin était son unique rêve, sa seule raison d’exister. Mais cette nuit, pour la première fois de sa vie, il dut se rendre à l’évidence. Sa destinée ne s’accomplirait pas.

Alors, allongé dans ce sable cruel qui déjà commençait à le recouvrir, il pleura, des heures durant. Sa vie allait s’achever ici, ses larmes bues par le désert avide.

Une larme, pourtant, parvint à trouver son chemin dans le sable. Elle traversa le désert, transperça la terre et la roche.

Elle traversa la vie, la mort, et finit par atteindre la demeure des dieux. Là, elle tomba doucement sur la joue de la déesse Ishtar, qui somnolait sur le rebord du monde. La déesse, mère de toute vie, s’éveilla doucement et recueillit la larme dans le creux de sa main. Elle en fut surprise, puis attristée. Tant de désespoir dans une si petite goutte d’eau…

Ishtar soupira, puis elle tendit la main vers le ciel. D’un souffle léger, elle renvoya la larme vers le monde des vivants. La goutte d’eau traversa à nouveau la roche, la terre et le sable. Mais elle était désormais devenue une source, puissante et limpide, qui jaillissait dans le désert avec la rage d’un torrent furieux.

Le jardinier, réveillé par le bouillonnement de l’eau n’en crut pas ses yeux. Il se remit immédiatement au travail et passa la nuit à construire une première fontaine. Les jours suivants, il mit en place un système d’irrigation et commença à semer des graines. Les premières pousses apparurent seulement quelques heures plus tard. Grâce à la bienveillance d’Ishtar, la vie du jardinier changea à tout jamais.

Ainsi naquit la fantastique Babylone, la cité légendaire du jardinier devenu roi.

Comme vous, deux voyageurs ont également entendu cette légende, transmise au gré du vent. Ils s’appellent Evan Singh et Bruno Cathala. Eux aussi vont vous raconter cette histoire.

Bientôt.

rough

 

Publié le 21 mai 2019

Vienna Connection : passez le rideau de fer !

17 janvier 1977. En cette froide matinée d’hiver, le corps d’un touriste américain est retrouvé dans la ville de Vienne. Il aurait été torturé. Après enquête, la… Lire la suite

On prépare Essen... (#01)

Bon. On ne va pas se mentir, les semaines qui arrivent vont être tendues. Ca se voit d'ailleurs à la Comm', avec Romain qui a de tout petits yeux, Laurène qui nous dit… Lire la suite

Les Ruines perdues de Narak : la campagne solo est disponible !

Découvrez ce qui est arrivé au professeur Kutil et à son équipe disparue dans cette campagne solo gratuite en quatre chapitres pour Les Ruines Perdues de Narak. La Campagne est désormais… Lire la suite